Appelez nous

(+216) 22 605 011




Culotte de cheval

Comme chacun sait, la liposuccion est l’intervention de chirurgie esthétique la plus demandée au monde. On peut donner plusieurs raisons à cela.D’abord, la liposuccion est une opération devenue courante, qui consiste à simplement retirer les cellules graisseuses du corps, afin de retrouver une ligne, un galbe, plus en conformité avec ses propres attentes. On en dira pas qu’il s’agit d’une intervention bénigne, mais malgré tout, elle reste une opération « simple », et accessible financièrement parlant.

Ensuite, la liposuccion peut se pratiquer partout sur le corps humain. En fait, pour être plus exact, partout où les adipocytes peuvent se cacher. On peut donc voir une liposuccion culotte de cheval, une liposuccion des paupières ou même du cou, du ventre ou des hanches. Cette multitudede possibilités fait logiquement de la liposuccion une intervention très demandée.

Enfin, pour chaque lifting opéré, il apparaît très souvent qu’une liposuccion soit pratiquée en amont. En effet, avant de tendre la peau pour lui redonner un aspect plus élastique et jeune, il convient avant tout de retirer la graisse sous-jacente. Le chirurgien procède donc à une liposuccion avant le découpage et le redrapage de la peau.

La culotte de cheval, est susceptible de voir le jour soit progressivement pendant l’adolescence, soit après une première grossesse. En fait, le dépôt graisseux sur cette région apparaît progressivement à partir de l’âge de 30 ans souvent à la suite d’une première grossesse. Dans certains cas, la culotte de cheval participe au soutien de la fesse. Serrer les fesses corrige la culotte de cheval. La diminution du volume de la culotte de cheval, favorise légèrement la chute de la fesse.

Il s’agit, d’une zone de prédilection pour le traitement par lipoaspiration car il s’agit d’excès graisseux limités dans leur étendue.Dans tous les cas, il faut toujours anticiper sur la faculté de la peau à se redraper et se rétracter sur son nouveau volume après lipoaspiration. Ainsi, il est souvent préférable de conserver un excès graisseux plutôt que d’aboutir à un relief complètement corrigé mais avec une peau fripée, flasque et détendue prenant rapidement un aspect de sac vide.

Après une infiltration d’une solution anesthésique et vasoconstrictrice de la zone à alléger, une canule vide est introduite sous la peau par une ouverture cutanée minime. Grâce à une dépression obtenue à l’aide d’une machine, la graisse excédentaire est aspirée. Des mouvements de va et vient couvrent ainsi la zone à liposuccer. Une canule de 4 mm de diamètre est recommandée. Une canule d’un calibre plus important, permettrait d’aspirer plus vite mais risquerait de créer des irrégularités.

Une liposuccion de la culotte de cheval et des hanches dure entre 1 heure 30 à 2 heures. La liposuccion des seules faces internes des genoux est effectuée sous une anesthésie générale. Une hospitalisation de 24 heures est requise.

Une contention est assurée par un panty en stretch, adapté à la nouvelle silhouette de la patiente, et mis en place à la fin de l’intervention. Cette contention, est à conserver jour et nuit pendant 15 jours après l’intervention.

Ainsi, pour une liposuccion culotte de cheval, et une fois que les cellules graisseuses sont retirées, le chirurgien en profitera pour retendre la peau. La liposuccion est donc très liée au lifting, ce qui concoure encore plus à faire de cette intervention l’une des plus pratiquée sur la planète. Et ceci nous donne également une bonne idée de ce qui préoccupe le plus les êtres humains quand on évoque la beauté d’un corps…

Représentant au moins 20 % des interventions de chirurgie esthétique à travers le monde, c’est bien la lipoapiration qui reste en tête du palmarès des opérations les plus demandées, juste devant l’augmentation mammaire. Et bien que le pourcentage diffère légèrement selon les pays, et que les Etats-Unis aient constaté un vrai boom sur l’augmentation des fesses, la liposculpture a toujours le vent en poupe.

En fait, la liposuccion de la culotte de cheval consiste à supprimer radicalement les amas graisseux localisés tout en remodelant la silhouette. En aspirant les excès graisseux localisés au niveau de cette région, la liposuccion douce offre un résultat durable voire définitif dans un délai de 6 mois, à l’aide d’une intervention en anesthésie locale, pour une durée de 1 à 1h,30, dans le cadre d’une hospitalisation ambulatoire.

Le résultat de cette procédure, est immédiatement appréciable pour 70% du volume. Un œdème résiduel, se résorbe en trois mois. Sachant, que des séances de pressothérapie accélèrent la résorption de l’œdème.

chirurgie esthetique tunisie

Chirurgie Esthetique Tunisie

(+216) 22 605 011