Appelez nous

(+216) 22 605 011




Liposuccion des hanches

Perdre ses rondeurs est un exercice qui demande de l’endurance et de la persévérance. Brûler ses graisses est effectivement un effort de longue haleine. Mais, lorsque le maximum a été fait, il reste souvent des zones pour lesquelles le travail, aussi dur soit-il, ne suffit plus. Beaucoup de gens ont alors recours à la chirurgie esthétique.

Et, à l’heure de retirer les adipocytes d’une zone particulière, on fait appel au chirurgien spécialisé dans la liposuccion. Mais le danger serait de ne se limiter qu’à une seule zone. Car en effet, si la graisse se stocke effectivement assez facilement sur le ventre, elle ne se limite pas à cette zone, et coure tout le long de la ceinture abdominal pour construire ce que d’aucunes appellent une bouée.

Ce procédé, qui demeure la deuxième intervention la plus pratiquée en matière de liposuccion derrière cette de l'abdomen, à pour objet de traité trois phénomènes distincts, à savoir, les poignées d'amour, la culotte de cheval, et la déformation en violon.

En réalité, l'excès graisseux localisé sur les hanches est relatif par nature aux femmes. En fait, la région des hanches constitue la principale réserve d'énergie dans laquelle le corps humain va puiser lors d'une grossesse, ou d'un allaitement, en tant que la principale zone de stockage.

La liposuccion des hanches, à pour objet de traité trois phénomènes distincts, il s’agit, des poignées d'amour, la culotte de cheval, et celle de la déformation en violon.

Il s’agit, d’un phénomène naturel, associé à un élargissement inévitable du bassin chez une femme à la puberté et, à plus forte raison, lors d'une grossesse. Il est responsable, des silhouettes en forme de «poire».

En réalité, l'excès de graisse localisé au niveau des hanches concerne par nature, les femmes. En effet, cette région constitue la principale réserve d'énergie dans laquelle le corps va puiser lors d'une grossesse ou d'un allaitement. De plus, elle constitue la principale zone de stockage. Ce phénomène naturel, associé à un élargissement inévitable du bassin chez la femme à la puberté et, à plus forte raison, lors d'une grossesse, est responsable des silhouettes en forme de poire.

Si la culotte de cheval, est un problème féminin, les poignées d'amour, elles, se retrouvent davantage chez les hommes par rapport aux femmes. Ainsi, la liposuccion des hanches cible les graisses abdominales latérales, mais peut être associée à une lipoaspiration du ventre. Le chirurgien pratique plusieurs petites incisions afin d'aspirer la graisse de manière homogène et régulière.

Une grande partie des femmes est concernée par la « culotte de cheval » : un excès de graisse, souvent capitonné, au niveau des hanches et des fesses. Le souci de l'élasticité de la peau est moins important sur cette zone, mais une lipoaspiration mal faite et irrégulière peut aggraver l'effet peau d'orange.

Les fameuses poignées d'amour, et la non moins célèbre culotte de cheval sont généralement, rebelles à toutes les techniques d'amincissement.

Dès lors, et pour retirer ces graisses, il faut procéder à la fois à une liposuccion du ventre et à une liposuccion des hanches. Le procédé utilisé est le même, mais les zones sont souvent traitées indépendamment les unes des autres. Ainsi, la liposuccion des hanches peut parfaitement s’inscrire en complément d’une liposuccion du ventre. De cette manière, le chirurgien pourra combiner les efforts et retendre la peau sur tout le pourtour de la ceinture abdominale.

Une liposuccion des hanches, doit être pratiquée en dernier recours, après avoir essayé toutes les autres techniques visant à déstocker les graisses. Le patient ou la patiente, aura le loisir de poser ses questions lors d'un entretien préalable avec le chirurgien esthétique et le médecin l'anesthésiste, qui permettra à chacun de faire connaissance et particulièrement au praticien plasticien, d'examiner son patient, et de lui faire faire un bilan de santé avec prise de sang.

Parce que le tabac est responsable du retard de cicatrisation, il est vivement recommandé que le patient arrête de fumer avant l’opération et un deuxième après, de même que tout médicament contenant de l’aspirine lors des 10 jours précédent l’intervention.

En fonction du type d’anesthésie, le médecin anesthésiste demandera à la patiente de rester à jeun, sans rien manger ou boire, pendant 6 heures avant l’entrée au bloc opératoire.

Ceci aura pour effet le dessin d’une nouvelle silhouette. D’un point de vue pratique, et compte tenu du fait que les cellules graisseuses sont dans l’incapacité de se reproduire, la liposuccion des hanches permet surtout de ne plus avoir à investir régulièrement dans de nouvelles tailles de pantalons. Les poignées d'amour, vont disparaitre, les hanches seront remodelées, et la taille sera plus fine.

chirurgie esthetique tunisie

Chirurgie Esthetique Tunisie

(+216) 22 605 011