Appelez nous

(+216) 22 605 011




Technique de liposuccion.

La chirurgie esthétique de liposuccion, dite aussi la «lipoaspiration» à pour but de supprimer radicalement les surcharges de graisse localisées.

En fait, les surcharges graisseuses localisées ne disparaissent pas, malgré un régime alimentaire ou les exercices physiques. Cependant, la lipoaspiration ne constitue pas une méthode d’amaigrissement dans un objectif de maîtriser le poids du patient ou de la patiente. En effet, la liposuccion ne permettra pas de faire l’économie d’une amélioration de l’hygiène de vie, ni même un traitement de l’obésité.

En pratique, la liposuccion peut s’appliquer à un grand nombre de région du corps comme la culotte de cheval, les hanches, l’abdomen, les cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles, les bras, le dos. En la matière, les améliorations techniques permettent d’étendre son action au niveau du visage et du cou, soit le double menton, et l’ovale du visage.

Le principe de la liposuccion tel que mis au point en 1977 par Yves-Gérard Illouz, consiste à introduire à partir de très petites incisions, des canules mousses à bout arrondi qui seront connectées à un circuit fermé dans lequel sera créé une pression négative.

Ainsi, l’aspiration harmonieuse et non traumatisante des cellules graisseuses en surnombre. Dans la mesure où ces cellules graisseuses n’ont pas la faculté de se re-multiplier, il n’y aura pas de récidive de cette surpopulation d’adipocytes.

Les récents progrès techniques, en matière de la liposuccion superficielle, grâce à l’utilisation de canules très fines font que la peau sus-jacente à la zone traitée n’a plus à souffrir de la lipoaspiration. L’aspect de la peau, peut être amélioré par la rétraction cutanée que génère une lipoaspiration superficielle correctement réalisée.

Si la liposuccion est l’opération de chirurgie esthétique la plus pratiquée dans le monde, elle le doit avant tout aux techniques développées par le docteur Giorgio Fischer. C’est en effet ce chirurgien Italie qui, au cœur des années 1970, a développée la technique de liposuccion toujours en œuvre aujourd’hui.

C’est donc lui qui, le premier, a usé de la canule. La canule est un petit objet, semblable à une pipette recourbée, ayant presque la forme d’un crochet. Et c’est donc grâce à cet objet creux que le praticien peut désormais décoller la graisse sous la peau, puis l’aspirer. Selon les zones travaillées par le chirurgien, cette canule pourra avoir un diamètre plus ou moins important.

Dans la pratique, il s’agit donc d’inciser, de glisser la canule, et de laisser la main experte du chirurgien faire le travail. Quelle que soit la zone du corps touchée, la technique de liposuccion sera la même. Ensuite, c’est l’œil et l’expertise du praticien qui fait la différence, surtout au moment de retendre la peau.

Parfois, le chirurgien esthétique propose à son patient ou patiente, la pratique d’une lipoaspiration dite «assistée» à l’aide de canules motorisées permettant d’améliorer le résultat de l’intervention sur une peau très relâchées, ou très infiltrées de cellulite.

La quantité de graisse extraite, devrait être adaptée à la qualité de la peau sus-jacente, en tant que l’un des facteurs déterminant de la qualité du résultat.

Car après une liposuccion, il est rare que la peau, qui s’est forcément détendue, recolle parfaitement au tissu musculaire sous-jacent. Le chirurgien doit donc couper la peau superflue avant de la retendre. Cette intervention, dure en pratique de 20 minutes à 3 heures, se pratique le plus souvent en anesthésie locale, ce qui nécessite une hospitalisation de 24 à 48 heures. Les résultats définitifs de l’opération se constatent au bout de quelques mois, le temps justement pour la peau de reprendre ses marques et de regagner son élasticité.

Ainsi, depuis 40 ans et l’avènement de la canule, c’est toujours la même technique de liposuccion qui est utilisée, et ce, où que se situe la clinique de chirurgie esthétique sur le globe.

C’est seulement au bout de 3 semaines, et après la résorption de cet œdème, que le résultat commencera à apparaître. La peau, mettra environ 3 à 6 mois pour se rétracter complètement sur les nouveaux galbes et se réadapter à la nouvelle silhouette.

chirurgie esthetique tunisie

Chirurgie Esthetique Tunisie

(+216) 22 605 011